PAVILLON DE LA BOSNIE-HERZÉGOVINE
(Ci-dessus) Page du Petit Journal montrant le pavillon de la Bosnie Herzégovine, dont s'inspira Édouard pour faire construire la volière. (Ci-dessous) De tout temps il a été le décor préféré des photos de famille et d'invités lors des grandes occasions. Comme la Première Communion de Denise en 1938 ou la visite, en 1952, de Maryse, amie lyonnaise de Marythé et future marraine de Bernard.
Et la tradition continue...  (À gauche) Véronique Souberbielle lors d'une séance de pose pour la promotion de Sorbet! Sorbet! (2007), l'opéra vintage dont elle a co-composé la musique avec Simon Milton sur un livret de Bernard Turle, inspiré de la saga familiale.   
((À gauche) ) En 1999, lors du 3e WEM, Bernard et la famille Hinsinger se retrouvaient comme les ancêtres à poser devant la volière/Pavillon de la Bosnie restauré. Jean-Luc Hinsinger fut le graphiste attitré du festival. 
   
PAVILLON DE L'ALGÉRIE
Carte postale représentant le pavillon de l'Algérie, dont s'inspira Édouard pour faire construire le clapier. La mode mauresque battant son plein à l'époque, il avait réuni des photographies d'autres bâtiments de l'Exposition Universelle de 1900 : "L'élégant pavillon mauresque de 'Picon' (Gutperle arch.), le Stéréorama mouvant (Gadan & Francowich) "qui déroule devant les yeux des visiteurs les côtes enchanteresses de l'Algérie" (Le Panorama, Nvelle Série, Exposition Universelle, L.Baschet, Paris). Il avait aussi découpé une image de la double porte de Bâb-Segma à Fez.
Marie-Chantal est abonnée au lapinier : en 1949, 1952 et 1961. La photo d'elle adolescente fut conscienmment inscrite dans cette tradition par sa mère, Marie-Thérèse, qui lui dit : 
"On t'a prise devant le lapinier quand tu étais bébé, faisons pareil aujourd'hui."
PAVILLON DU DANEMARK
 
 
Carte postale représentant le Pavillon du Danemark, dont Édouard s'est inspiré pour faire construire le colombier. 
(En haut, à droite) Planche de la porte d'origine du colombier. Elle est peinte de motifs de colombages comme le bâtiment lui-même.
   1931 :  
Trois générations de matriarchat devant le colombier lors de sa construction :
Zoé-Philippine, Mimi, Denise.
Les peintures des colombages
 n'apparaissent pas encore. 
LA FONTAINE
On ne dispose pas de document prouvant que la fontaine serait de quelque façon que ce soit liée à l'Exposition Universelle de 1900 : c'est simplement une fontaine en rocaille comme on en voit encore dans des villages des environs, Pignans ou Barjols. Les canalisations ayant éclaté lors du grand gel de 1956 (au cours duquel tant d'oliviers ont péri), on ne la fait plus fonctionner que rarement. Mais c'est un élément-clé du jardin clos, un point de fuite, l'élément, peut-être, qui le relie le plus au jardin formel, à la française. Preuve de son importance pour les enfants, il a servi pour des photos non officielles : Denise avec une camarade d'enfance (Germaine Rougier, tuée lors du bombardement du dépôt SNCF en 1944) ou Bernard avec Billy l'ourson, son premier amour. 

© Bernard Turle 2019

Design Graphique FilaemMagaliLatil 2019

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now