© Bernard Turle 2019

Design Graphique FilaemMagaliLatil 2019

La cave actuelle a été creusée sous le vieux hangar dans les années 1930. C'est un exemple précoce d'utilisation du béton dans un cadre privé. Elle fait partie des travaux de modernisation effectués par Édouard à l'époque. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(Ci-contre)
Facture pour la construction de la cave - mai/novembre 1933.
Le coeur de l'exploitation viticole d'Édouard et Maurice est situé sous l'atelier. On y accède par un escalier à partir de la grande terrasse, autrefois fermé par une trappe, aujourd'hui par une porte à deux battants. Deux cuves en béton recevaient aux vendanges le jus de raisin pressé dans le pressoir situé à l'arrière de l'atelier. Le jus était ensuite transvasé dans les grands tonneaux, puis dans des fûts de moindre taille au fur et à mesure qu'on ponctionnait ce qui était devenu du vin, lequel finissait dans des bonbonnes pour être transporté et vendu.     
      La cave est la seule pièce de toute la demeure qui n'a subi absolument aucune intervention depuis 1979 (on voit encore la date de la dernière vendange écrite par Maurice à la craie). 
Comme l'atteste ce document (non daté), le quinquésaïeul d'Édouard, Charles Turle, dont les terres étaient situées sur les communes de "Carnoulles", Puget et Pierrefeu, était déjà dans le commerce du vin à la fin du XVIIIe siècle. De récentes (2019) fouilles archéologiques ont révélé que la culture de la vigne est attestée à Carnoules dès le VIe siècle av. J.-C,  plus anciennement, donc, que dans la zone phocéenne sous domination grecque. 
En 2017, les Petits Brons, en  friche depuis plus de trente-cinq ans, sont revenus à la vie, débroussaillés et replantés par l'équipe de la Beillesse pour le plus grand plaisir des descendants de Charles. 
1974 , Maurice Turle, Plan de plantation pour la partie nord des Petits Brons
1947  Maurice et Marythé aux Petits Brons dans les premiers temps de leur mariage
Il y a entrer dans la cave et il y a sortir de la cave. Les deux expériences sont liées mais forcément opposées. Descendre et remonter. Pour celles et ceux qui y ont été enfants, cela a été, pour chacun.e, une expérience fondatrice. C'est là que macère le vin, c'est le lieu de la maturation, de la patience et du miracle, de l'ivresse de la vie.  
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now